Révolution culturelle

(Développement de notre article du 02/01/2013)
.

À partir 1966 eut lieu en République Populaire de Chine une période qui reste dans l'histoire sous le nom de "Révolution Culturelle".

Elle dura environ 3 ans, son retentissement international fut considérable et induisit un certain nombre d’événements marquants, notamment en France.
 Un journal joua un rôle considérable à cette époque : "Le Quotidien du Peuple".
Il existe toujours.
.
 Dans le Quotidien du Peuple, en décembre 2013, est paru un article qui pourrait être à la source d'une véritable révolution culturelle dans le tristement hygiéniste paysage français des recommandations sanitaires.
Nous le reproduisons ci dessous in extenso :
.
«Selon une récente étude publiée par le Daily Mail, le meilleur moyen de se maintenir en bonne santé serait de boire plus d'alcool et moins de café, l'alcool allongerait l'espérance de vie, alors que la caféine pourrait la réduire.

.
Apparemment cela serait dû aux télomères, les séquences répétées à l'extrémité des chromosomes ADN. On nous apprend que lors de la division cellulaire, ils permettent aux chromosomes de rester stables et de prévenir l'altération, étant associés également au vieillissement cellulaire. Quand ils deviennent trop courts, les cellules meurent.
.
Les chercheurs de l'Université de Tel Aviv ont déclaré que les télomères étaient raccourcis, même par une faible dose de caféine, mais rallongés par l'alcool. « Ce phénomène étudié devrait contribuer un jour à la prévention et au traitement des maladies des êtres humains », a indiqué le Professeur Martin Kupiec.

En attendant, d'après le diététicien, que ce soit le vin ou le café, consommez en bien sûr avec modération
.
Une information qui ne fait pas les affaires de Georges Clooney ou de Matt Damon, n'est-ce pas ?
.
 Comme nous l'avons fait il y a 11 jours, nous mettons à disposition de nos lecteurs l'étude-source israélienne :
.
 Nous intéressant désormais de prés (chacun comprendra pourquoi) à la longueur des télomères, nous avons découvert grâce à un article de l'hebdomadaire "Le Point" que celle-ci influait sur le risque cancer :
Voici l'étude-source de cet article : Click.
.
Le rapprochement de ces 2 études devraient interpeller l'Institut National du Cancer, non ?
 Il est vrai que depuis la nomination de Mme Agnès Buzyn à sa présidence ( mi-mai 2011), l'INCa ne nous parle plus beaucoup de télomères.
Pour ne pas dire plus du tout...
 Nous avons écrit le mot "télomère" dans la case "Recherche" du site de cet institut :  Click.
.
Normalement, du moins à notre sens, ces nouvelles découvertes devraient provoquer une profonde remise à plat de la problématique "vin et cancer".
 Et un moratoire sur toute proposition qui lui serait liée en attendant la fin de ce vaste chantier.
.
  D'autant plus que ce n'est pas tout !
Car en fin d'année dernière on a appris aussi qu'une équipe de chercheurs américains dirigé par Mme Ilhem Messaoudi de l'Université de Riverside en Californie, avait mis en évidence qu'une consommation modérée de vin renforçait le système immunitaire.
 Lire cet article qui comprend un lien permettant d'accéder à l'étude source :  http://www.metronews.fr/info/l-etude-sante-du-jour-boire-un-peu-de-vin-renforcerait-le-systeme-immunitaire/mmlt!2YWyAFCfRyTMk/.
 
 Sans oublier, bien sûr, les bénéfices du point de vue circulatoire :  «La consommation du vin rouge assure une meilleure espérance de vie», nous dit Jean Ferrières, cardiologue au CHU de Toulouse et chercheur à l'Inserm qui parle notamment de «protection vis-à-vis de l’athérosclérose, quel que soit le territoire intéressé, c'est-à-dire au niveau cérébral et au niveau cardiaque».
 Et évoque le problème du lien alcool-cancer dans le 1° paragraphe...

http://www.lepoint.fr/vin/jean-ferrieres-la-consommation-du-vin-rouge-assure-une-meilleure-esperance-de-vie-13-11-2013-1755957_581.php

.
  À la lumière de ces constatations, une réponse s'impose aux manœuvres en cours : s'il fallait stigmatiser et sur-taxer tout ce dont l'usage est salutaire parce qu'une minorité d'usagers en abusent, rien n'y échapperaient !
Pas même la nourriture...
 Et en l'occurrence nous ne parlons pas seulement de celle qui est reconnue nocive.
.
.
Hardis, valeureux amis du vin, nous en viendrons à bout des intrigues à but fiscal et/ou à inspiration coca-collaborationniste !
.
 Et dans les moments de doute, voire de découragement, répétons-nous, paraphrasant Mao Tsé Toung (ou Mao Zedong) parlant de "l'impérialisme" que... "le prohibitionnisme est un tigre de papier" !
.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de protection *